route vertigineuse

route au bout du monde

Titus canyon

sortie de Titus

bivouac Vallée de la mort

San Francisco and Co

Bonjour de chez les milliardaires de Carmel!

Nous voici donc en Californie, sur la côte pacifique, dans une brume persistante, et je ne fume pas de marijuana!

Quittant sans regrets Sin City (la ville des péchés) avec 5 dollars de perte sèche (Monette a gagné jusqu'à 8 dollars, mais qui embrasse trop mal étreint !)... petit bivouac près de la station de ski de Las Végas (je ne rigole pas: 4 superbes télésièges), puis quelques miles plus loin, après avoir traversé Ash Meadows (une oasis à une encâblure de la Vallée de la mort) par une piste bien sèche et surprise à Death Valley junction, on trouve un opéra avec ballerines et bel-canto (je ne fume toujours pas !). Une ancienne star de Broadway a ouvert là, dans les années 80 un petit hôtel avec salle d'opéra (décorée à la main en 7 ans de travaux), maintenant agée de 91 ans, elle a passé la main à une organisation non-profit qui gère hôtel et spectacles....

Death Valley est toujours aussi aride (bénie soit la clim!), nous avons rendez-vous avec nos amis les HopHopHop, dans l'après-midi à Furnace Creek. Le thermomètre affiche 114 dégrés farenheit (record :134, le 10 juillet 1913), nous prenons un emplacement avec électricité au camping car le frigo est prêt de rendre l'âme et Monette transpire comme au Mali sur la falaise de Bandiagara... Nous attendrons plus de 8 heures, mais les amis ont pris du retard et impossible de communiquer, faute de réseau. le lendemain, navrés, nous abandonnons les lieux après avoir salué une voyageuse solitaire suisse avec qui nous avions sympathisé; nous nous dirigeons vers Scotty castle (une hacienda écossaise ...encore un délire...) et Titus canyon : superbe piste ouverte pour exploiter une mine de bore , pas mal de tôle ondulée au début, mais une fois passé le col, quel enchantement !

De Titus, nous prenons la piste du volcan Ubehebe ( c'est la chaleur, désolé) qui nous mène 40 miles plus loin au lac asséché (le Racetrack) où se baladent des pierres erratiques sans que personne ne puisse expliquer leurs déplacements !

A notre arrivée, après une bonne suée dans la poussière et sur une piste africaine, nous trouvons 4 abrutis tournant sur le lac avec leur Chevrolet, filmant leurs dérapages pour alimenter un quelconque site internet ! Une froide colère me poussa à les engueuler copieusement en anglais, en espagnol et même en allemand (la fumette, vous dis-je), les intimants de dégager avant qu'un Ranger du parc ne vienne constater les dégâts... sachant bien qu'ils étaient en faute (et ne sachant pas trop ce que nous ferions des photos prises), ils ont décampé et se sont plantés en croisement de ponts sur un talus et deux ornières (Monette m'a interdit de les tirer de là.... je pense qu'ils ont eu du mal à regagner la piste!)

C'est donc sans état d'âme que nous quittons le parc par une piste assez rock-n-roll (nous trouverons des panneaux : piste fermée à la sortie ... 70 miles plus loin) et après un bon bivouac solitaire, nous nous engageons dans la forêt de Inyo, non loin du lac Mono et de ses Tuffas (sources pétrifiées).

Quelques tours dans ceàtte forêt et nous voici à Bodies, ville fantôme superbement entretenue et qui semble être toujours au temps du Gold Rush, casino, barbier, pharmacie, école, rien ne semble avoir changé!

Franchissant les 3000 mètres de la Tioga Pass, je me souvenais de ma vieille Mercedes chauffant sur ces rampes en 1972... un Toy, c'est autre chose! et nous voici dans Yosémite NP... El Capitan avec sa voie du Nose vous acceuille toujours au débouché d'un tunnel et que dire de Half Dôme avec ses 1000 mètres de granite vertical ! Monette pensait que ces parois étaient du calcaire ( son Vercors lui manque sans doute ?)

Nous nous baladons deux jours dans ce superbe parc avant de partir vers San Francisco.....

Deux bivouacs en bord de mer, dont un avec un couple de pseudos babas cools qui dansaient et chantaient ( de très belles mélodies indiennes) au coucher et au lever du soleil (la fumette ... et sûrement tout le paquet) ....

Frisco a bien changé, mais les cable-cars sont toujours là, la rue Lombard est toujours aussi pentue et sinueuse , les croissants de chez Boudin sont excellents et une provision de homard pour la route, nous partons cap au sud, saluer la Pomme à Cupertino (Apple in english) et bivouaquer dans la forêt des Padres après Salinas (nous y arriverons de nuit et, tant mieux car comme celà nous ne verrons pas qu"elle a brûlé récemment , sans quoi, nous ne nous serions pas engagés sur cette piste de montagne ( le camp semblait abandonné , il y avait des duvets, des glacières, des ustensiles de cuisine et un abri tente ). Ce n'est que le lendemain en redescendant que nous avons vu les vallons noircis par le feu ... je n'ose imaginer la trouille que nous aurions eu !

Du coup, ce soir, camping de luxe près de Carmel et Monterey !

Cet aprem, Monette a fusillé pas mal de troupeaux d'otaries, quelques bandes de pélicans , des centaines de villas de millionnaires et probablement une loutre de mer ( à vérifier!)

Depuis Carmel, cap à l'est à travers les vergers et les vignobles de la Californie du sud, ceci pour arriver à King's canyon NP et la forêt de séquoias géants. Les routes sont raides et sinueuses, nous avons trouvé quelques bivouacs hors des parcs, mais interdiction de faire du feu, beaucoup de routes sont encore interdites à la circulation et les feux restent une menace terrible! Que c'est triste de voir certaines vallées complètement carbonisées!

Heureusement, les célèbres futaies de Grant's grove et de Sherman (les deux plus gros séquoias du parc: plus de 80m de haut, plus de 30m de circonférence et vieux de plus de 2300ans) ont été protégées.

Ayant un grand mois encore à tenir aux USA (départ le 8 novembre de Phoenix, via Denver et Reykjavik), et redoutant la chaleur qui règne encore sur Los Angéles et le Pacifique, nous traversons la sierra Nevada par la Sherman Pass (bivouac à 2300m, température <10°, on ressort les duvets!) et remontons vers le lac Tahoe (Squaw Valley, JO de 1960)....

Faute de connection internet, j'ai pris un de retard.... Je rajouterai quelques photos de la Death Valley sous l'eau !

Bodie ville morte

Bodie baraques

Bodie les pompiers

lac Mono tuffas

lac Mono, sel

homards du Pacifique

descente de Crooked street

cable car Frisco

otaries

Napa valley